SUDOE EU
Français España República Portuguesa English
Vous êtes ici :

La Lizonne

Partenaire responsable sur le territoire

Etablissement Public Territorial du Bassin de la Dordogne (EPIDOR).

Caractéristiques du bassin versant

La rivière Lizonne s’écoule sur 60.5 km et son bassin versant s’étend sur 650 km² entre deux Régions, l’Aquitaine et le Poitou-Charentes et deux départements, la Charente et la Dordogne. Il appartient au Grand Bassin Adour Garonne, sous bassin de l’Isle Dronne, lui-même sous bassin de la Dordogne.

Le bassin versant repose sur une assise karstique et sédimentaire avec de nombreux réseaux souterrains et dolines. La densité de chevelu hydrographique y est plutôt faible (0,37 km de rivières/km²). Le climat est de type océanique dégradé ce qui entraîne un enregistrement moyen des précipitations autour de 800 à 1000 mm par an.

Les sols aux propriétés argileuses sont majoritairement utilisés à des fins agricoles. L'élevage y est très développé.

La vallée de la Lizonne est protégée par le réseau Natura 2000 comme site important pour la conservation d'espèces animales européennes menacées : le vison, l'écrevisse à pattes blanche, la bouvière, le toxostome, le fadet des laîches.

Il existe deux zones naturelles d'intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF) de type 1, dont les tourbières de Vendoire et du Lanquin.

Principaux enjeux sur le bassin versant

  • Déficit d’étiage responsable à lui seul du tiers du déficit global du bassin de l’isle-Dronne.
  • Processus continu de destruction des zones humides par le drainage et la mise en culture des fonds de vallée.
  • Mauvaise gestion des étangs qui pourraient constituer une base de réserve d’eau.
  • L’agriculture intensive à dominante céréalière et monoculturale dans les zones de captages entraînant une forte pression et une pollution croissante.
  • Urbanisation non maîtrisée entraînant des pressions sur les ressources pour les milieux aquatiques.
  • Menace de fermeture de deux captages AEP.

Problématique dans le projet WAT

Acquisition des connaissances nécessaires pour comprendre le rôle des zones humides et l'aménagement du territoire vis-à-vis du fonctionnement hydrologique du bassin versant.

Cette connaissance sur l’état de fonctionnement des zones humides doit permettre d’apprécier la capacité du bassin versant à contenir et à maintenir une ressource en eau suffisante pour les écosystèmes en place et pour les usages de l’eau. L’étude doit aussi permettre d’analyser comment l’aménagement du territoire et les usages du sol affectent cette fonctionnalité hydrologique des bassins versants et en conséquence, la ressource en eau.

 

[Google Map : Sans titre]